Notre devise :
 à nous le Souvenir,
à eux l’immortalité.

« Aux résistants de Fontjun,
le combat et la tragédie
 des 6 et 7 juin 1944 »


Le Comité du Saint-Chinianais

Vingt-trois noms sont inscrits sur le granit de la stèle.

Cinq morts au combat et dix-huit fusillés, tous “Morts Pour La France”. Derrière chaque nom, il y a une histoire, une famille et surtout un visage. Nous avons souhaité, afin d’apporter une touche d’humanité, diffuser les photos que nous avons pu faire.
 Les familles peuvent nous contacter pour enrichir ce site.



10 morts pour la France à Capestang :



Elie Amouroux,

fusillé, 19 ans

Louis Baisse,

fusillé, 18 ans

Guy Bourdel,

fusillé, 19 ans

Danton Cabrol,

mort au combat, 48 ans

Paul Cabrol,

mort au combat, 24 ans

André Combet,

fusillé, 19 ans

Emile Loscos,

fusillé, 24 ans

Ignace Mallet,

fusillé, 36 ans

Henri Massat,

fusillé, 18 ans

Maurice Sol,

mort au combat, 35 ans

5 morts pour la France à Montady :

Marc Albert,

fusillé

Bertin Bousquet,

fusillé

Louis Huc,

fusillé, 45 ans

André Séguret,

mort au combat

Henri Villeneuve,

fusillé

4 morts pour la France à Puisserguier :

Juliette et Roger Cauquil,

fusillés

Maurice Bousquet, mort au combat


Salvador Montagne,

fusillé

1 mort pour la France à Béziers :

Louis Caux,

fusillé,  52 ans

1 mort pour la France à Colombiers :


Joseph Quixalos,

fusillé

2 morts pour la France à Nissan-Lez-Enserune :


Pierre Cros,

fusillé, 25 ans

René Dez,

fusillé, 24 ans

Accueil Le Champ de Mars Le monument de Fontjun